Actualités de Air-Journal

S'abonner à flux Actualités de Air-Journal
Un média sur le transport aérien
Mis à jour : il y a 1 heure 56 min

Norwegian perd sa tête mais moins d’employés que prévu

il y a 10 heures 14 min

Geir Karlsen a été nommé CEO de la compagnie aérienne low cost Norwegian Air Shuttle, en remplacement de Jacob Schram qui a mené une restructuration ayant abouti à la fin de l’activité long-courrier. Les licenciements en Espagne seront moins importants que prévu selon les syndicats, mais la filiale irlandaise pourrait bien disparaître.  

Le conseil d’administration de la spécialiste norvégienne du vol pas cher a annoncé pour le 21 janvier 2021 l’entré en fonction au poste de CEO du directeur financier Geir Karlsen ; son prédécesseur Jacob Schram, dont le contrat stipule un préavis de neuf mois, « soutiendra le Conseil » d’ici fin mars 2022. « Je suis heureux d’annoncer que Geir Karlsen, à la demande du conseil d’administration, a accepté le poste de CEO de Norwegian. Karlsen a dirigé avec succès la reconstruction financière de Norwegian et possède les compétences, la concentration, la confiance et le dévouement qui font de lui le meilleur choix en tant que CEO de Norwegian », a déclaré dans un communiqué Svein Harald Øygard, président du conseil d’administration de Norwegian.

Alors que les restrictions de voyage liées à la pandémie de Covid-19 sont entrain d’être allégées, la compagnie aérienne se dit « prête à offrir des milliers de vols à nos clients dans les pays nordiques et à l’étranger. En parallèle, des efforts supplémentaires seront déployés pour renforcer la position de Norwegian en tant que compagnie aérienne à bas prix et pour ramener l’entreprise à une rentabilité durable ».

Geir Karlsen « est le directeur général idéal pour diriger ces efforts », a ajouté Øygard. Il occupe le poste de directeur financier chez Norwegian depuis avril 2018, et avait été CEO par intérim entre juillet et décembre 2019 ; il possède une vaste expérience dans des sociétés cotées dans le transport maritime et l’offshore. « J’apprécie la confiance accordée par le conseil d’administration et je suis ravi d’accepter l’opportunité de servir Norwegian dans un nouveau rôle de directeur général », a déclaré le nouveau CEO. « À l’avenir, nos principales priorités seront d’augmenter la rentabilité de nos opérations à faible coût, et d’attirer des clients nouveaux et existants sur tous les marchés clés. Norwegian est bien positionné suite à la récente reconstruction de l’entreprise, avec une marque forte, des produits et services éprouvés, et surtout une équipe de collègues très expérimentés prêts à se battre pour chaque client ».

Norwegian, dont les difficultés financières ont été accentuées par la crise sanitaire, a trouvé un accord avec ses principaux créanciers sur la réduction de sa dette et de ses engagements financiers. La low cost a récemment vu son plan de restructuration approuvé par des juges en Norvège comme en Irlande (où sont basées certaines filiales) : après avoir abandonné son activité long-courrier (y compris depuis sa base à l’aéroport de Paris-CDG) et licencié plus de 2100 employés, elle se recentre désormais sur son activité de base dans les pays nordiques, en exploitant un réseau européen court-courrier uniquement avec des monocouloirs. « Si le plan est couronné de succès et accepté », elle devrait initialement détenir jusqu’à 50 Boeing 737 (détenus et loués) « opérant principalement en Norvège et dans les pays nordiques » et entre la Scandinavie et « l’Europe continentale ». Le nombre d’avions pourrait remonter à 70 en 2022.

Côté emploi, une (relative) bonne nouvelle est arrivée d’Espagne : selon les syndicats de PNC USO et de pilotes SEPLA, le nombre de suppressions de postes a été réduit de 1191 à 975, 234 salariés étant conservés dans les bases de Malaga et Alicante (celles de Barcelone, Las Palmas et Ténériffe resteront donc fermées). Quelque 200 PNC se verront proposer un déménagement vers la base historique à Oslo-Gardemoen, avec compensation financière à la clé ; pour les licenciés, l’indemnité sera de 30 jours par année de présente au lieu du minimum légal de 20.

©Norwegian

Delta Air Lines repart vers toute l’Afrique et Lisbonne

il y a 11 heures 14 min

Avec la relance annoncée pour aout des vols vers Johannesburg, la compagnie aérienne Delta Air Lines sera de retour dans l’intégralité de son réseau pré-pandémie en Afrique. Sa route entre New York et Lisbonne reprendra le 1er aout.

A partir du 1er aout 2021 après plus d’un an d’absence pour cause de pandémie de Covid-19, la compagnie américaine propose de nouveau trois vols par semaine entre sa base à Atlanta-Hartsfield Jackson et l’aéroport de Johannesburg-OR Tambo, opérés en Airbus A350-900 pouvant accueillir 32 passagers en classe Affaires Delta One, 48 en Premium et 226 en Economie (dont 36 en Comfort+). Les départs sont programmés mercredi, vendredi et dimanche à 19h00 pour arriver le lendemain à 16h30, les vols retour quittant l’Afrique du Sud lundi, jeudi et samedi à 22h55 pour se poser le lendemain à 9h15 (durée de vol moyenne 15h55).

Delta est sans concurrence sur cette route, Johannesburg étant de nouveau relié aux USA par United Airlines (au départ de Newark) ; avant la crise sanitaire, South African Airways desservait New York-JFK.

Le retour du vol sans escale le plus long de la compagnie de l’alliance SkyTeam marque la fin du rétablissement de ses services sur tous ses marchés en Afrique, après Accra au Ghana (quotidien depuis JFK), Dakar au Sénégal (5 vols par semaine depuis JFK) et Lagos au Nigéria (quotidien depuis Atlanta, bientôt 4 vols par semaine depuis JFK). « Delta sert fièrement l’Afrique du Sud depuis plus de 15 ans, et nous sommes ravis de revenir sur un marché si recherché par les touristes », a déclaré dans un communiqué Joe Esposito, S.V.P. – Planification du réseau. « Les deux tiers des Américains déclarent avoir prévu des voyages d’été, et avec une demande croissante parallèlement aux taux de vaccination aux États-Unis, nous ramenons plus de vols et de destinations pour répondre à leur attente de revenir dans le monde et de retrouver le plaisir de voyager », a-t-il ajouté.

Que les clients cherchent à explorer des sites historiques, à voyager le long de la magnifique côte du pays ou à faire un safari, les partenaires interlignes locaux de Delta offrent également des connexions pratiques vers Cape Town. Les vols de Delta vers Johannesburg sont opérés dans le cadre de la coentreprise transatlantique avec Air France, KLM et Virgin Atlantic. Les clients peuvent également atteindre l’Afrique du Sud via les hubs européens de Delta à Paris et Amsterdam. Avec les partenaires de Delta opérant sur tout le continent africain, les clients peuvent établir des vols avec une seule correspondance vers 42 marchés supplémentaires dans 32 pays.

In ways big and small, the world has changed. But our commitment to connecting you to the people and places that matter most – that never will. pic.twitter.com/drcMOSwaT1

— Delta (@Delta) June 15, 2021

En Europe où Delta Air Lines a déjà annoncé son programme vers Paris et Nice, le 1er aout verra la relance des vols entre New York-JFK et l’aéroport de Lisbonne-Humberto Delgado, avec quatre rotations hebdomadaires en Boeing 767-300ER (26+200). Elle sera en concurrence directe avec TAP Air Portugal sur cette route, et indirecte avec United Airlines (depuis Newark). La relance de la ligne saisonnière entre Boston et la capitale portugaise semble avoir été reportée à l’été prochain.

Delta proposera également cet été sur le Vieux continent des vols vers Amsterdam (depuis sept aéroports), Francfort, Dubrovnik, Athènes (2 routes), Reykjavik (3), Milan, Rome (3), Barcelone (2) et Madrid (2).

©Delta Air Lines

Qatar Airways : Zambie, Zimbabwe et des billets gratuits pour enfants

il y a 12 heures 14 min

La compagnie aérienne Qatar Airways lancera en aout deux nouvelles liaisons depuis Doha, vers Lusaka en Zambie et Harare au Zimbabwe, portant à 27 le nombre de ses destinations en Afrique. Une promotion KIDS permet aux familles de bénéficier d’un billet enfant gratuit pour tout billet adulte acheté au départ de Paris-CDG. 

Après avoir inauguré Abidjan le 16 juin 2021, la compagnie nationale qatarie continue d’étendre son réseau africain. A partir du 6 aout, elle proposera trois vols par semaine entre sa base à Doha-Hamad International, l’aéroport de Lusaka-Kenneth Kaunda et celui de Harare-Robert Gabriel Mugabe, opérés en Boeing 787 Dreamliner sans plus de précision. Les départs sont programmés mercredi, vendredi et dimanche à 2h20 pour arriver à 8h50 en Zambie, en repartir à 10h20 et se poser à 11h20 au Zimbabwe. Les vols retour quitteront Harare à 18h55 puis Lusaka à 21h25 pour atterrir le lendemain à 5h55.

Qatar Airways sera sans concurrence directe dans ces deux villes, Emirates Airlines desservant déjà Harare en provenance de Dubaï. Elle desservira alors 27 destinations en Afrique, via plus de 100 vols hebdomadaires.

Le directeur général du groupe Qatar Airways Akbar Al Baker, a déclaré dans un communiqué : « L’Afrique continue d’être une zone de forte croissance pour Qatar Airways et le lancement de ce service soutiendra le développement de l’économie et du secteur touristique dans les deux pays. Non seulement nous continuons à reconstruire notre réseau après la pandémie, mais nous l’étendons activement avec l’ajout de ces deux destinations clés. Ce sont les cinquième et sixième nouvelles destinations en Afrique ajoutées à notre réseau depuis le début de la pandémie, portant à 10 le nombre total de nouvelles destinations ajoutées à travers le monde ».

Ce lancement de Lusaka et Harare soutient également « une demande accrue de commerce entre la Zambie et le Zimbabwe et des destinations sur le réseau Qatar Airways telles que Londres, Francfort et New York et depuis plusieurs points en Chine. Avec un total de 30 tonnes de capacité de fret sur l’avion par vol, Qatar Airways Cargo jouera un rôle clé en facilitant les exportations clés de la Zambie et du Zimbabwe », souligne la compagnie de l’alliance Oneworld.

Qatar Airways to launch new route to Lusaka and Harare from 6 August. https://t.co/N0CrTXt4UT pic.twitter.com/TKSXpuI7Cg

— Qatar Airways (@qatarairways) June 21, 2021

A Paris et jusqu’au 25 juin, pour un voyage jusqu’au 15 décembre 2021Qatar Airways permet « pour profiter des vacances en famille » de bénéficier d’un billet enfant offert pour chaque billet adulte réservé avec le code promotionnel « KIDS ». Pour toute réservation sur le site internet ou depuis l’application mobile, il est possible avec ce code promotionnel de bénéficier de billets enfants gratuits, « à condition d’1 passager enfant ou bébé pour 1 passager adulte sur la même réservation » (valable pour toute réservation en Classe Économique uniquement « Economy Convenience » et « Economy Comfort »). Sur les billets enfants hors taxes aéroport et autres taxes applicables au moment de la réservation. Pas cumulable avec d’autres offres et promotions. Les sièges sont en nombre limité et soumis à disponibilité). L’offre est valable sur les réservations de vols au départ de Roissy et à destination de nombreuses villes desservies par Qatar Airways :

En Afrique : Addis-Abeba (Ethiopie), Dar es Salaam (Tanzanie), Djibouti, Durban (Afrique du Sud), Entebbe  (Ouganda), Johannesburg (Afrique du Sud), Kilimandjaro (Tanzanie), Kigali (Rwanda), Lagos (Nigeria), Le Cap (Afirque du Sud), Luanda (Angola), Maputo (Mozambique), Mogadiscio (Somalie), Nairobi (Kenya), Seychelles, Windhoek (Namibie), Zanzibar (Tanzanie) ;

En Asie et dans le Pacifique : Auckland (Nouvelle-Zélande), Bangkok (Thaïlande), Bali (Indonésie), Colombo (Sri Lanka), Hanoï (Vietnam), Ho Chi Minh Ville  (Vietnam), Hong Kong (Chine), Katmandou (Népal), Kuala Lumpur  (Malaisie), Maldives, Penang, Phuket (Thaïlande), Séoul (Corée du Sud), Singapour, Tokyo (Japon) ;

Au Moyen-Orient : Bagdad (Irak), Basra (Irak), Dubaï (Émirats arabes unis), Erbil (Irak), Khartoum (Soudan), Koweït, Mascate  (Oman), Najaf (Irak), Salalah (Oman), Sharjah (Émirats arabes unis), Shiraz (Iran), Sulaimaniyah (Irak), Abu Dhabi (Émirats arabes unis).

Informations et réservations sur cette offre spéciale « KIDS » sont disponibles ici.

©Qatar Airways



 

Royal Air Maroc : retour des 737 MAX en vue ?

il y a 13 heures 14 min

La compagnie aérienne Royal Air Maroc pourrait remettre en service le mois prochain ses deux Boeing 737 MAX 8, cloués au sol depuis 27 mois suite aux deux accidents ayant fait 346 victimes chez Lion Air, puis Ethiopian Airlines.

Après une première annonce le mois dernier concernant un retour dans les airs le 24 juin 2021 des monocouloirs remotorisés, la compagnie nationale marocaine devait selon le site Le360 les déployer « dès juillet », entre sa base à Casablanca-Mohammed V et des aéroports tels que « Accra, Lagos et Londres-Heathrow, entre autres ». Les sources du site expliquent que les pilotes de Royal Air Maroc ont déjà reçu « la formation nécessaire aux changements apportés à l’appareil ».

Les deux 737-8 sur quatre attendus (CN-MAX et CN-MAY), configurés pour accueillir 12 passagers en classe Affaires et 144 en Economie, étaient entrés en service depuis décembre 2018. La RAM avait annoncé en décembre dernier vouloir vendre ses six 737-700 ; elle opère également sur le moyen-courrier 31 737-800, dont 27 actuellement en service selon Planespotters, ainsi que quatre Embraer 190 et les six ATR 72-600 de Royal Air Maroc Express.

On notera par ailleurs que suite aux problèmes de réservations de la semaine dernière, la RAM annoncé hier des vols additionnels au départ de Bologne, Milan, Bruxelles, Paris-CDG, Francfort, Amsterdam, Marseille, Toulouse, Bordeaux et Lyon « du 15 juillet au 21 juillet, et des vols retour du 12 au 18 août 2021 ». Mais quelques heures plus tard, elle annonçait sur les mêmes réseaux sociaux : « Tous les billets relatifs aux derniers vols additionnels ont été vendus en un temps record. Nos équipes sont toujours mobilisées pour ajouter d’autres vols régulièrement ».

Tous les billets relatifs aux derniers vols additionnels ont été vendus en un temps record.
Nos équipes sont toujours mobilisées pour ajouter d'autres vols régulièrement.

— Royal Air Maroc (@RAM_Maroc) June 21, 2021

©Boeing

SATA Azores Airlines arrive à Paris

il y a 14 heures 14 min

La compagnie aérienne SATA Azores Airlines lance le mois prochain une nouvelle liaison saisonnière entre Ponta Delgada dans les Açores et Paris.

A partir du 3 juillet et jusqu’au 28 septembre 2021, la compagnie portugaise proposera jusqu’à quatre vols par semaine entre Ponta Delgada-Joao Paulo II et l’aéroport de Paris-CDG, opérés en Airbus A321neo ou A321LR pouvant accueillir 16 passagers en classe Affaires et 170 ou 174 en Economie. Les départs de l’île de São Miguel sont programmés mardi, mercredi, samedi et dimanche à 7h15 pour arriver à 13h05, les vols retour quittant la France à 14h05 pour se poser à 16h05 (durée de vol moyenne 3h55).

SATA sera sans concurrence sur cette route, qu’elle propose déjà via Lisbonne en partage de codes avec Air France (et qu’elle avait inauguré une première fois en 2013 avant de la déplacer l’année suivante vers Orly). Il s’agira de sa seule ligne directe vers l’hexagone.

La compagnie aérienne devait également inaugurer des vols vers Londres cet été, mais la ligne a été reportée sine die pour cause de pandémie de Covid-19. Elle opère une flotte de deux Airbus A320, deux A321neo et deux A321LR sur les quatre attendus (dont un avait battu en janvier un record de durée de vol).

EasyJet à Lyon : deux nouveautés en Grèce, reprise de Tel Aviv

il y a 15 heures 14 min

La compagnie aérienne low cost easyJet lancera le mois prochain deux nouvelles liaisons au départ de Lyon, vers Rhodes et Kos en Grèce, et reprendra ses vols vers Tel Aviv.

Du 22 juillet au 30 septembre 2021, la spécialiste britannique du vol pas cher opèrera un vol tous les jeudis entre sa base à Lyon-Saint Exupéry et l’aéroport de Rhodes-Diagoras, opéré en monocouloir Airbus. Les départs sont programmés à 13h00 (arrivée à 17h15), les vols retour quittant la Grèce à 19h00 (arrivée à 21h35). EasyJet sera en concurrence avec Aegean Airlines et Transavia France sur cette route.

Pas de concurrence en revanche entre Lyon et Kos, une ligne proposée le vendredi du 23 juillet au 24 septembre avec des départs à 15h45 (arrivée à 20h00) et des retours de Grèce à 20h45 (arrivée à 23h10). Ces nouvelles routes s’ajoutent aux destinations grecques déjà desservies par easyJet au départ de Lyon : Corfou, La Canée, Mykonos et Santorin.

Avec cette double nouveauté, les Lyonnais pourront savourer les charmes de ces deux îles de l’archipel du Dodécanèse : Rhodes, dont la cité médiévale est classée au Patrimoine mondial de l’Unesco, et Kos qui allie montagnes, plages, culture et histoire. Avec un vol hebdomadaire pour chaque destination, les passagers d’easyJet pourront s’accorder une semaine de vacances ensoleillées dans un cadre relaxant où le bleu du ciel se mêle à celui de la mer.

La low cost a d’autre part annoncé pour le 1er juillet la relance des vols entre Saint-Exupéry et l’aéroport de Tel Aviv-Ben Gurion, avec deux rotations hebdomadaires le mardi et le samedi face à Transavia.

Afin de répondre à la demande, easyJet proposera également des sièges supplémentaires au départ de Lyon « vers des destinations internationales telles que Palma de Majorque et Faro ou domestiques avec Brest, Biarritz, Bordeaux, Nantes, Toulouse, Bastia et Figari ».

Reginald Otten, Directeur général adjoint d’easyJet pour la France, a commenté dans un communiqué : « après une année particulière, les Français souhaitent voyager et les îles grecques, avec leurs paysages à couper le souffle et leurs charmes uniques au monde, représentent une destination idéale pour l’été. Nous sommes heureux de proposer aux Lyonnais deux connexions directes, avec l’île de Rhodes et en exclusivité easyJet, la méconnue île de Kos ».

Rappelons qu’easyJet a renforcé la flexibilité de ses billets pour la saison estivale et permet leur modification sans frais supplémentaires jusqu’à 2h avant le départ, sans conditions de dates ou de destinations.

©easyJet

Vueling lance Global, des correspondances avec le long-courrier

il y a 15 heures 44 min

La compagnie aérienne low cost Vueling a lancé son nouveau service de correspondances avec des vols long-courriers, Vueling Global, développé en partenariat avec le fournisseur de technologie Dohop.

Après easyJet ou Transavia, le système de « virtual interlining » de Dohop est adopté par la spécialiste espagnole du vol pas cher : Vueling Global proposera à ses clients « une large gamme de vols de correspondance vers des destinations long-courriers de manière simple et intuitive, sur le propre réseau de Vueling et via des connexions avec des compagnies aériennes partenaires ». Le nouveau service de correspondances est initialement lancé pour les clients réservant des vols entre Barcelone-El Prat et l’aéroport de Buenos Aires-Ezeiza chez Level, autre filiale low cost du groupe IAG ; San Francisco sera disponible d’ici la fin du mois, puis New York et Cancun en juillet. Level est la première compagnie d’IAG à participer à l’offre, et sera suivie par Avianca (au départ de Barcelone et Madrid) ; d’autres devraient progressivement les rejoindre.

Dans la pratique, les clients de Vueling et Level pourront effectuer des réservations en ligne vers et depuis les destinations proposées par les deux compagnies sur la même plateforme. Les clients qui souhaitent acheter un billet de Séville à San Francisco, ou de Bilbao à Buenos Aires, pourront le faire avec une seule réservation gérée via la plateforme Vueling Global. Le service permettra à Vueling de renforcer ses liaisons avec les vols longue distance depuis l’aéroport El Prat.

La directrice des ventes, de la distribution et des alliances de Vueling, Charlotte Dumesnil, a déclaré dans un communiqué : « Vueling établit des connexions depuis des années entre son propre réseau (Vueling-to-Vueling), les compagnies aériennes du groupe -comme LEVEL- et d’autres dont Qatar Airways ou American Airlines. Plus de 10% de nos passagers en 2019 étaient en correspondance. Cet outil ne fait que faciliter la prise de décision de nos clients et élargit leur éventail de possibilités, ainsi que convertir El Prat en un aéroport avec des connexions intercontinentales ».

Víctor González, Head of Network & Alliances chez Level, a ajouté : « Nous sommes ravis d’être la première compagnie aérienne sélectionnée pour faire partie de Vueling Global. Avec cette alliance, nous pouvons étendre la distribution de nos vols, toucher plus de personnes et rapprocher de l’Espagne et de l’Europe nos destinations en Amérique, via Barcelone ».

©Level

Air France-KLM : le voyant loisirs est au vert

il y a 16 heures 14 min

Le groupe aérien Air France-KLM enregistre une forte demande estivale pour les voyages de loisirs en Europe mais aussi en provenance des Etats-Unis, alors que disparaissent progressivement les restrictions de voyage liées à la pandémie de Covid-19.

Présent au Paris Air Forum organisé par La Tribune le 21 juin 2021, le CEO du groupe franco-néerlandais Benjamin Smith s’est dit « agréablement surpris de la rapidité avec laquelle la demande de loisirs revient ». Air France comme KLM Royal Dutch Airlines et leur low cost Transavia affichent des réservations « solides » vers des destinations touristiques comme la Grèce, l’Italie, l’Espagne ou le Portugal, souligne le dirigeant, dont le groupe prévoit d’opérer cet été en Europe « 60% à 65% » des capacités proposées à la même période en 2019, dernier été normal avant l’arrivée de la crise sanitaire (l’offre en sièges sera même identique pour Transavia France).

Les signaux sont encore meilleurs depuis les Etats-Unis, souligne Ben Smith, avec des capacités déjà à 80% de leur niveau de 2019. Air France en particulier y propose 100 vols par semaine vers et depuis 12 aéroports, profitant du passage en « liste verte » européenne des USA (la réciprocité est espérée en juillet par le commissaire européen Thierry Breton).

Reste pour l’offre long-courrier deux points noirs : « ce qui est difficile pour nous, c’est l’Asie et l’Amérique du Sud où les marchés sont encore fermés », a expliqué le dirigeant, même si KLM affiche désormais un programme de vols quasi-identique à celui de 2019 vers le Moyen-Orient et l’Asie.

La reprise du marché loisirs ne profite pas à la seule classe Economie, a d’autre part souligné Ben Smith : « 50% des passagers de Première et de classe Affaires voyagent pour le plaisir », avec notamment une « demande forte » pour La Première. Qui ne saurait donc être remise en question, même si la sortie de flotte des Airbus A380 ampute l’offre en sièges. « Nous avons une des meilleures premières classes au monde. C’est dans l’ ADN d’Air France, elle est profitable et nous allons la garder », a-t-il déclaré. Sans préciser si elle restera réservée aux Boeing 777-300ER ou sera étendue aux A350-900…

“The reopening of borders makes us reasonably optimistic. We’re hoping to be at 60-65% of our capacities this summer and we’re hopeful the US market will reopen to foreign flyers”. #ParisAirForum pic.twitter.com/pu9gWfSIJo

— Air France-KLM Group (@AirFranceKLM) June 21, 2021

@Air France-KLM

Transavia France : 49eme avion et offre égale à 2019

il y a 16 heures 44 min

La compagnie aérienne low cost Transavia France a reçu un 49ème Boeing 737-800, qui sera déployé cet été sur un réseau porté à 150 liaisons dont 37 nouvelles – avec une offre en sièges similaire à celle de l’été 2019, avant la pandémie de Covid-19.

Le 737-800 immatriculé F-HTVZ (MSN6088 précédemment destiné à Norwegian) livré le 21 juin 2021 est le sixième et dernier loué par la filiale d’Air France spécialisée dans le vol pas cher chez la société de leasing Jackson Square Aviation, le premier étant arrivé en janvier dernier. « Nous sommes très heureux d’avoir achevé la livraison de ce sixième avion 737-800 à Transavia France et souhaitons à la compagnie aérienne beaucoup de succès avec ces avions », a déclaré dans un communiqué Christophe Million-Rousseau, SVP Marketing & Capital Markets EMEA. « Nous sommes impatients d’accompagner Transavia France et le développement de la flotte du groupe Air France-KLM dans les années à venir ».

Ce 737-800, configuré comme les autres pour accueillir 189 passagers, porte à 49 le nombre d’avions opérés par Transavia France, contre 37 à l’été 2019 – dernière saison estivale « normale » avant l’arrivée de la crise sanitaire.

Sa directrice générale Nathalie Stubler a rappelé hier que la low cost proposera en juin et juillet une offre en sièges équivalente à celle d’il y a deux ans, comme prévu depuis la fin avril : « C’est déjà un fort rattrapage », a-t-elle expliqué sur le plateau de BFM Business. « Nous observons depuis quelques semaines 30 à 40% de ventes en plus [par rapport] à la même époque en 2019 », il y a « un effet rattrapage parce que pendant un certain nombre de mois on n’a pas vendu » mais cela montre aussi « une appétence forte des clients à vouloir revoyager », a souligné la dirigeante qui évoque une montée progressive des coefficients d’occupation « de l’ordre de 70% en juin, alors qu’on était à 50% au mois d’avril lors des mesures de restriction des déplacements ».

Lors de son intervention au ParisAirForum, elle a précisé : « On observe un fort dynamisme des réservations dans des destinations où les clients ont envie de retrouver leur famille et des destinations touristiques comme la Grèce. On revient à un niveau d’avant la crise ».

Transavia France a augmenté de 40% son offre de vols vers la Grèce par rapport à 2019, avec 24 lignes dont cinq nouvelles vers Corfou, Rhodes, Santorin et Préveza. Celle vers l’Espagne est en hausse de 60% avec 13 destinations, tandis que le Portugal bénéficiera en juillet de capacités en hausse de 15%. 

Week 24 saw traffic continuing to grow steadily & reach over 50% of flights in week 24 in 2019. Friday’s peak of 19,826 flights in the @eurocontrol Network was the most since March 2020@Transport_EU @ECACceac @IATA @A4Europe @CANSOEurope @ACI_EUROPE @eraaorg @EBAAorg pic.twitter.com/hvGKAhXPxX

— Eamonn Brennan (@eurocontrolDG) June 21, 2021

©Transavia

Air France : 7 nouveautés en « Train + Air » à CDG et Orly

il y a 17 heures 14 min

La compagnie aérienne Air France et l’opérateur ferroviaire SNCF renforcent leur service « Train + Air » permettant de combiner dans une même réservation des trajets en train et en avion, désormais disponible entre 18 villes et les aéroports de Paris. Un parcours entièrement digital est en outre à l’essai.

Les clients de la compagnie nationale française peuvent depuis le 21 juin 2021réserver un voyage combiné « Train + Air » sur 7 liaisons supplémentaires, pour des voyages à compter du 19 juillet 2021 :

  • Entre Paris-Charles de Gaulle et Aix-en-Provence TGV, Bordeaux Saint-Jean, Marseille Saint-Charles et Montpellier Saint-Roch ;
  • Entre Paris-Orly (via la gare de Massy TGV) et Valence TGV, Avignon TGV et Marseille Saint-Charles.

Cette extension du réseau porte à 18 le nombre de gares proposées par Air France dans le cadre du service « Train + Air » : Aix-en-Provence TGV, Angers Saint-Laud, Avignon TGV, Bordeaux Saint-Jean, Champagne-Ardenne TGV, Le Mans, Lille Europe, Lorraine TGV, Lyon Part-Dieu, Marseille Saint-Charles, Montpellier Saint-Roch, Nantes, Nîmes, Poitiers, Rennes, Saint-Pierre-des-Corps, Strasbourg, Valence TGV.

Grâce à « Train + Air », les clients disposent d’une seule réservation pour l’ensemble de leur voyage et d’une place garantie sur le prochain vol ou TGV INOUI disponible, sans frais, en cas de retard du train ou de l’avion. Dans le cadre du programme de fidélité Flying Blue, ils cumulent également des Miles sur le parcours ferroviaire. Par ailleurs, les clients d’Air France voyageant en cabine La Première ou Business voyagent également en première classe à bord des trains SNCF.

« Afin de simplifier toujours plus ce voyage combiné Train + Air », la compagnie de l’alliance SkyTeam et SNCF expérimentent actuellement « un nouveau parcours client intégralement digitalisé », au départ des gares de Lille-Europe et de Strasbourg en correspondance avec un vol Air France via les aéroports de Paris-CDG et Paris-Orly. Les clients peuvent ainsi « s’enregistrer en ligne sur airfrance.fr avant le départ, pour la totalité de leur voyage, y compris le trajet en train, et n’ont donc plus besoin de récupérer leur billet en gare le jour du départ ». Si le test est concluant, ce service pourra être déployé sur l’ensemble des trajets « Train + Air » dès 2022.

Vincent Etchebehere, Directeur Développement Durable et Nouvelles Mobilités – Air France a déclaré dans un communiqué : « Air France s’est engagée à réduire de 50% ses émissions de CO2 sur son réseau domestique d’ici à 2024. Enrichir régulièrement notre offre Train + Air nous permet de continuer à développer l’intermodalité, l’un des éléments clés pour tenir cet engagement tout en proposant des opportunités de voyage vers le monde entier à l’ensemble des régions françaises ». Jérôme Laffon, Directeur Marketing – Voyages SNCF, a ajouté : « Notre priorité est de permettre aux Français – ainsi qu’aux touristes étrangers – de voyager de bout en bout en toute sérénité. Le développement de Train + Air nous permet de répondre à cet objectif. Face à l’urgence climatique, il offre également une alternative performante et décarbonée aux trajets, plus longs et plus fastidieux, réalisés en voiture individuelle pour rejoindre un aéroport ».

Depuis plus de 25 ans, Air France et SNCF offrent à leurs clients un service permettant de combiner dans une même réservation des trajets en train et en avion ; il est utilisé par plus de 160.000 clients chaque année depuis ou vers les aéroports de Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly. Le service est également proposé par Air Austral, Air Caraïbes, Air Tahiti Nui, Cathay Pacific, Corsair International, Emirates Airlines, Etihad Airways, Qatar Airways, Royal Air Maroc, Royal Jordanian ou Vietnam Airlines entre autres.

“L’opposition du train et de l’avion est un combat d’arrière garde. L’intermodalité s’inscrit dans les leviers de réduction de notre empreinte carbone. Aux côtés du renouvellement de la flotte, des carburants durables et de l’éco-pilotage.”#ParisAirForum pic.twitter.com/71qlJHrSsa

— Air France Newsroom (@AFnewsroom) June 21, 2021

©Air Caraïbes

NDC : Qatar Airways lance la plateforme Oryx Connect

juin 21, 2021 - 1:00pm

La compagnie aérienne Qatar Airways lance Oryx Connect, une nouvelle plateforme dédiée aux partenaires commerciaux développée sur la base de la norme NDC pour leur permettre de créer des expériences de voyage sur-mesure pour leurs clients.

Développée sur la base de la norme de transmission de données New Distribution Capability (NDC) élaborée par l’IATA en partenariat avec l’industrie du voyage, Oryx Connect profitera selon la compagnie nationale qatarie, basée à l’aéroport de Doha-Hamad International, « aux agents de voyage grâce à une fonctionnalité améliorée, une expérience utilisateur intuitive, un accès à un contenu riche et la possibilité de personnaliser les expériences de voyage pour leurs clients ».

La plateforme offre diverses options pour utiliser le contenu NDC de Qatar Airways. En plus du portail web existant, intuitif et convivial, alimenté par l’outil SPRK d’Accelya Farelogix, les agents peuvent désormais accéder au contenu NDC d’une série d’agrégateurs dont Aarongroup, Duffel, Travelfusion, Travvise et Verteil. La plateforme de voyage Amadeus sera ajoutée début 2022.  Des discussions sont en cours avec une série d’autres systèmes de distribution globale et d’agrégateurs.

Les agents de voyage bénéficieront via Oryx Connect de capacités complètes de gestion des offres et des commandes, de la réservation au paiement en passant par le service après-vente et la billetterie. Cela inclut l’affichage intuitif des tarifs Classic, Convenience, Comfort et Elite de Qatar Airways, ce qui les aidera à proposer aux clients l’offre la plus adaptée. Ils auront également accès à une variété de produits et de services auxiliaires tels que la sélection de sièges préférés et l’ajout de demandes de services spéciaux. Les options de paiement comprennent les méthodes de règlement standard du secteur telles que les espèces et les cartes ARC et BSP ainsi que l’IATA EasyPay.

Le PDG du Groupe Qatar Airways Akbar Al Baker a déclaré : « Travailler en collaboration avec nos partenaires commerciaux est essentiel à notre réussite commerciale. Nous sommes donc heureux de nous positionner en véritable partenaire de nos agents plutôt que d’introduire des barrières artificielles, de restreindre le contenu, d’ajouter des suppléments ou d’appliquer des changements administratifs complexes au processus de réservation. Oryx Connect fournira les meilleures capacités de réservation et de service à nos agents et à leurs clients à tous les niveaux d’intégration technologique par le biais de multiples modes de connectivité, que ce soit pour les plateformes de réservation existantes aux solutions de vente les plus évoluées. »

D’ici le milieu de l’été, la compagnie de l’alliance Oneworld prévoit de reconstruire son réseau vers plus de 140 destinations, dont 43 en Europe (y compris Paris-CDG), 23 en Afrique, 14 dans les Amériques, 43 en Asie-Pacifique et 19 au Moyen-Orient. 

©Qatar Airways

Emirates Airlines relance les vols vers l’Inde

juin 21, 2021 - 12:00pm

Après deux mois de suspension pour cause de pandémie de Covid-19, les vols entre Dubaï et l’Inde seront relancés mercredi par Emirates Airlines , ainsi que par la low cost Flydubai et dans l’autre sens par ses rivales Air India Express, SpiceJet ou Go First (ex-GoAir) entre autres.

La compagnie émiratie a annoncé pour le 23 juin 2021 la reprise de ses vols entre sa base de Dubaï et les aéroports d’Inde, mais sur une base restreinte par le gouvernement : seuls les citoyens et titulaires de permis de résidence entièrement vaccinés (par un vaccin reconnu aux EAU) peuvent rentrer à Dubaï, sous condition de résultat négatif à trois tests successifs : PCR 48 heures avant le départ, PCR rapide 4 heures avant et antigénique à l’arrivée (avec isolement jusqu’au résultat de ce dernier). Suite à l’annonce des nouveaux protocoles de voyage par les autorités sanitaires, un porte-parole d’Emirates Airlines a déclaré dans Gulf News : « Nous sommes impatients de faciliter les voyages depuis ces pays et de soutenir diverses catégories de voyageurs ». 

Les low cost émiraties mais aussi indiennes ont immédiatement fait des annonces similaires ; il s’agit d’une bonne nouvelle pour les passagers indiens, qui avaient vu les prix monter en flèche fin avril lors de la suspension des vols pour cause de flambée du variant Delta (indien). Selon l’IATA, l’Inde est le plus grand marché source des Émirats arabes unis, représentant environ 30% du trafic de passagers. Le marché Inde – EAU « est crucial pour tous les acteurs de l’aviation, dans la région comme en Inde », soulignait la semaine dernière le CEO d’Air Arabia, Adel Ali.

Les vols d’Emirates Airlines en provenance d’Afrique du Sud et du Nigeria sont également de nouveau permis, avec des protocoles sanitaires moins stricts.

©Emirates Airlines

Aéroports et hydrogène : Air Liquide, Airbus et ADP ensemble

juin 21, 2021 - 11:00am

Air Liquide, Airbus et le Groupe ADP ont signé lundi un protocole d’accord pour préparer l’arrivée de l’hydrogène dans les aéroports en 2035, dans le cadre du développement de l’avion à hydrogène.

Les partenaires entendent combiner leurs expertises respectives pour accompagner la décarbonation du transport aérien et définir les besoins concrets et les opportunités qu’apporte l’hydrogène au secteur aéronautique. Ce partenariat annoncé le 21 juin 2021 « traduit l’ambition commune des trois groupes de contribuer à l’émergence d’une filière française innovante et stratégique pour une aviation mondiale décarbonée ». Pour préparer l’arrivée des premiers avions de ligne hydrogène à horizon 2035, telle qu’annoncée par Airbus en septembre dernier, l’organisation des aéroports devra être adaptée, notamment pour intégrer la problématique de l’approvisionnement en hydrogène liquide. Le partenariat annoncé ce lundi porte sur la réalisation d’études d’ingénierie en vue de créer ces infrastructures.

Dans un premier temps, une étude portant sur un panel représentatif d’une trentaine d’aéroports dans le monde permettra de déterminer « les différentes configurations du développement et de l’approvisionnement en hydrogène liquide ». Des scénarios et plans détaillés seront ensuite élaborés pour les deux principaux aéroports parisiens : Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly. Ces scénarios permettront selon le communiqué commun des trois acteurs de « définir les infrastructures requises, le dimensionnement et l’implantation, lesquels devront prendre en compte l’ensemble des contraintes liées d’une part aux normes de sécurité industrielle et d’autre part à celles de l’aéronautique ». Ce partenariat « mobilise des expertises complémentaires », avec pour ambition d’accompagner dès aujourd’hui la transformation des aéroports et permettre l’essor d’un transport aérien durable.

À cette occasion, Matthieu Giard, membre du Comité Exécutif du groupe Air Liquide et Directeur des activités Hydrogène, a déclaré : « Air Liquide a récemment annoncé des engagements ambitieux visant la neutralité carbone d’ici 2050. Il faut à présent passer aux actes, accélérer le développement de la filière hydrogène et préparer l’avenir. Air Liquide apporte à l’industrie aéronautique son expertise unique de la chaîne d’approvisionnement en hydrogène et notamment sa maîtrise technologique de l’hydrogène liquide, lequel nécessite une parfaite maîtrise de la cryogénie extrême. Ce partenariat, porté, par trois acteurs majeurs, s’inscrit dans une volonté commune d’accélérer la transition énergétique et bâtir l’avenir d’une aviation plus durable ».

Antoine Bouvier, directeur de la stratégie d’Airbus, a indiqué : « Ce partenariat entre avionneur, aéroport et expert de l’hydrogène est une étape importante et nécessaire pour préparer la mise en service d’un avion zéro émission d’ici 2035. Lancer dès maintenant l’introduction de l’hydrogène dans les aéroports parisiens est un signal fort qui démontre la volonté de tout un écosystème de rendre possible la décarbonation du secteur aérien et l’atteinte de nos objectifs de réduction des émissions ».

Edward Arkwright, Directeur général exécutif du Groupe ADP, conclut : « Avec nos partenaires, nous sommes prêts à engager des études de faisabilité pour rendre possible l’intégration progressive de l’hydrogène sur les aéroports parisiens. Nous devons nous préparer dès aujourd’hui pour accueillir l’avion à hydrogène en 2035 en transformant nos aéroports en précurseurs du déploiement de l’hydrogène qui, avec d’autres solutions, comme les carburants alternatifs durables, permettra la décarbonation du transport aérien ».

Rappelons que onze projets ont été sélectionnés le mois dernier dans le cadre d’un appel à manifestation d’intérêt (AMI) dénommé « H2 HUB AIRPORT », lancé par Groupe ADP, Air France-KLM, Airbus, la Région Île-de-France avec le soutien de Choose Paris Region pour explorer les opportunités offertes par l’hydrogène dans les aéroports franciliens et relever ce défi de la décarbonation du transport aérien.

©Groupe ADP

British Airways : nouveautés à Belfast et distribution avec GBT

juin 21, 2021 - 10:00am

La compagnie aérienne British Airways lance quatre nouvelles liaisons domestiques vers Belfast-City, suite à la faillite de Stobart Air. Elle et sa sœur Iberia ont renouvelé leur accord de distribution avec American Express Global Business Travel (GBT), premier partenaire commercial mondial pour les voyages d’affaires.

Afin de maintenir les liens d’affaires et de tourisme entre la Grande Bretagne et l’Irlande du Nord, la compagnie nationale britannique lance quatre nouvelles liaisons domestiques saisonnières vers l’aéroport de Belfast-City George Best, opérées par BA Cityflyer en Embraer 190 de 98 sièges. Depuis la semaine dernière, elle dessert la capitale nord-irlandaise depuis Exeter à raison de quatre vols par semaine, et depuis Leeds-Bradford tous les jours sauf samedi.

British Airways desservira également Belfast-City au départ de Newquay en Cornouaille à partir du 3 juillet le mercredi et le samedi, et depuis Glasgow en Ecosse à compter du 2 aout tous les jours sauf samedi, aucune de ces quatre routes ne faisant face à de la concurrence puisque Stobart Air vient de faire faillite. Elles s’ajoutent à celle opérées à l’année au départ de Londres (Heathrow et City).

Tom Stoddart, directeur général de BA CityFlyer, a déclaré dans un communiqué : « Nous sommes ravis d’annoncer ces nouveaux services au départ de Belfast, qui amélioreront notre réseau régional et maintiendront des connexions vitales entre l’Irlande du Nord et d’autres destinations clés du Royaume-Uni. Nous sommes sûrs que ces itinéraires seront populaires auprès des clients qui partent en vacances au Royaume-Uni cet été, ainsi que de ceux qui rendent visite à des amis et à des parents, et nous continuerons d’écouter leurs commentaires sur l’endroit où ils souhaitent voyager ». Il a ajouté : « Nous nous félicitons également de la récente annonce concernant le programme NI Domestic Aviation Kickstart et attendons de plus amples détails avec un grand intérêt »/

Katy Best, directrice commerciale de l’aéroport de Belfast City, a de son côté souligné que la continuité de ces services « est une excellente nouvelle pour la connectivité intérieure vers et depuis l’Irlande du Nord. Exploitées par des jets Embraer 190, ces routes compléteront grandement les services existants de British Airways vers Londres Heathrow et Londres City, permettant aux passagers de profiter de l’excellente expérience British Airways vers un plus grand nombre de destinations ».

Travelers are anticipating heading #BackToBlueSkies; and we want to know: How are you getting #TravelReady?

Livrée spéciale pour les 50 ans de la low cost Southwest Airlines (photos, vidéo)

juin 21, 2021 - 9:00am

La compagnie aérienne low cost Southwest Airlines a fêté ses 50 ans en dévoilant une nouvelle livrée « Freedom One » avec un drapeau stylisé des États-Unis.

La spécialiste américaine du vol pas cher a levé le voile le 18 juin 2021 sur la livrée spéciale « Freedom One » d’un de ses Boeing 737-800, dans ses installations à l’aéroport de Houston-William P. Hobby. La peinture comporte 50 étoiles et 13 bandes rouges et blanches, « un hommage de haut vol aux 50 ans de service de Southwest Airlines avec un symbole de fierté inébranlable pour notre nation et ses héros ». La cérémonie incluait des « ambassadeurs militaires » de Southwest, des employés qui sont des anciens combattants et des conjoints de militaires et servent à favoriser l’inclusion des anciens combattants et des militaires. La compagnie a en outre offert en cadeau aux employés 50.000 points bonus de son programme de fidélité Rapid Rewards.

Southwest Airlines a révolutionné l’industrie du voyage suite à son premier vol le 18 juin 1971, à une époque où moins de 15% des Américains avaient déjà voyagé en avion. « Le mot ‘liberté’ a une signification importante pour les gens et l’histoire de Southwest Airlines », a déclaré dans un communiqué le PDG Gary Kelly. « Nous sommes éternellement reconnaissants envers ceux qui ont servi et servent actuellement dans nos forces armées, y compris les plus de 7400 anciens combattants et 1500 conjoints de militaires de notre famille du sud-ouest. Notre objectif est de connecter les gens à ce qui est important dans leur vie à travers des voyages aériens fiables et à faible coût. Nous ne pourrions tout simplement pas atteindre notre objectif sans les sacrifices et le dévouement de nos militaires, hommes et femmes. Nous apprécions leur service et leur bravoure pour offrir une couverture de liberté à notre pays ».

Il s’agit du premier Boeing 737-800 à rejoindre les schémas de peinture uniques de la compagnie aérienne. D’autres livrées spéciales figurant sur ses 737-700 incluent : Arizona One, California One, Colorado One, Florida One, Illinois One, Lone Star One (Texas), Louisiana One, Maryland One, Missouri One, Nevada One, New Mexico One, et Tennessee One.

Introducing, #FreedomOne, a high-flying tribute to our nation, military, and our Employees. We’re proud to celebrate our 50th Anniversary today and look to the next 50 years of giving America the freedom to fly. #Southwest50 pic.twitter.com/jWKInKbikl

— Southwest Airlines (@SouthwestAir) June 18, 2021

©Stephen Keller/Southwest Airlines

©Stephen Keller/Southwest Airlines

©Southwest Airlines

©Southwest-Airlines

Faute de long-courrier, Qantas mise sur l’Embraer 190

juin 21, 2021 - 8:00am

La compagnie aérienne Qantas dispose désormais potentiellement de 18 Embraer 190 via son accord avec Alliance Airlines pour desservir des routes intérieures en forte demande, alors que son réseau long-courrier reste au point mort pour cause de pandémie de Covid-19.

Privée de vols internationaux a priori jusqu’à la fin décembre (hors « bulle de voyage » avec la Nouvelle Zélande), la compagnie nationale australienne s’est tournée vers les vols domestiques. Après avoir signé en février dernier un accord de fourniture de capacité pour QantasLink, portant sur trois E190 de 94 sièges aujourd’hui basés à l’aéroport d’Adelaïde (avec des options sur onze autres), cet accord est depuis le 17 juin 2021 porté à 18 E190 au total, dont cinq entreront en service d’ici octobre.

Qantas souligne dans un communiqué que les E190 seront peints dans la livrée QantasLink, et seront opérés dans le cadre de ses efforts pour atteindre en 2022 « au moins 107% des niveaux pré-Covid de ses capacités intérieures ». Elle pourra poser les onze options « en fonction des fluctuations du marché », et en plus d’être utilisés pour ouvrir de nouvelles routes régionales, (entre Darwin et cCanberra par exemple, un axe inauguré aujourd’hui) les Embraer remplaceront également les Boeing 717-200 et 737-800 de QantasLink « sur certaines routes où des fréquences quotidiennes plus importantes présentent une option plus viable sur le plan commercial ».

Jetstar Airways, filiale low cost de la compagnie de l’alliance Oneworld, vise de son côté 120% de ses capacités intérieures de 2019 pour l’année 2022 : trois Airbus A320 de Jetstar Japan seront redéployés de Singapour vers l’Australie, en plus des six « sous-loués » à Jetstar Japan, et jusqu’à cinq 737-800 seront opérés sur des lignes domestiques en attendant la reprise du trafic international.

Selon le CEO du groupe Qantas Alan Joyce, « depuis que la demande de voyages a commencé à se redresser il y a environ un an, notre stratégie a consisté à réfléchir de manière créative à la façon dont nous utilisons notre flotte pour augmenter la capacité, générer des revenus et remettre plus de nos employés au travail. C’est pourquoi nous avons maintenant des 787 qui volent au niveau national, et des A320 prêtés par les filiales Jetstar en Asie. L’élargissement de notre relation de longue date avec Alliance nous donne accès à un type d’avion différent sans dépenser de capital. L’Embraer E190 est parfait pour relier les capitales et les centres régionaux. Sa taille, sa portée et son économie nous ont déjà permis de lancer sept nouvelles routes qui n’auraient pas fonctionné avec notre flotte existante ».

« Lorsque vous combinez notre flotte, notre réseau, notre programme de fidélité, nos salons et le fait que nous proposons à la fois des options de voyage à service complet et à bas prix, tout cela met le Groupe en bonne position pour être au rendez-vous avec le public voyageur à la sortie de la crise sanitaire », a ajouté le dirigeant. Qui ne prévoit pas avant 2023-2024 un retour à la normale du trafic international.

©Airbus

Oops : Ryanair oublie des passagers à Toulouse

juin 21, 2021 - 7:30am

Le vol de la compagnie aérienne low cost Ryanair samedi entre Toulouse et Fès aurait décollé trop tôt, laissant sur le carreau une cinquantaine de passagers.

Planifié le 19 juin 2021 à 7h25 pour une arrivée à 8h30, le vol FR3551 de la spécialiste irlandaise du vol pas cher entre sa base à Toulouse-Blagnac et l’aéroport de Fès-Saïss (opéré par Malta Air en Boeing 737-800 de 189 sièges) aurait selon les passagers décollé avec 15 minutes d’avance. L’un d’eux a raconté dans la Dépêche du Midi : « quand on est passés dans la salle d’embarquement à 7h10 après deux heures d’attente à l’enregistrement, on nous a dit que l’avion était parti ». La porte d’embarquement aurait été fermée à 6h55, soit 30 minutes avant le départ initialement prévu, toute personne se présentant après étant donc refoulée.

Ryanair a en milieu de matinée communiqué aux passagers lésés qu’une « procédure de remboursement allait être engagée ». Faute de comptoir passager dans l’aéroport toulousain, ce sont des prestataires qui ont du affronter l’ire des voyageurs, les accusations de surbooking et de mépris fusant tout comme les demandes de dédommagement. Aucun communiqué officiel n’a été diffusé sur l’incident.

Ce lundi matin, le site de la low cost affiche complet sur les départs de demain et samedi prochain entre Toulouse et Fès, les premières places disponibles étant le 3 juillet. Curieusement, les sites de suivi des vols comme Flightradar24 ou Flightaware affichent un départ réel du vol FR3551 samedi à 8h42, soit avec un retard de plus d’une heure…

©Ryanair

 

Air Canada arrive au Caire, part à Zagreb

juin 21, 2021 - 7:00am

La compagnie aérienne Air Canada a inauguré une nouvelle liaison saisonnière entre Montréal et Le Caire, sa première vers l’Egypte. Il faudra attendre l’été prochain pour la voir relier Toronto à Zagreb en Croatie – à la place de Rouge.

Depuis le 18 juin et jusqu’au 28 octobre 2021, la compagnie nationale canadienne propose trois vols par semaine entre sa base à Montréal-Pierre Elliott Trudeau et l’aéroport du Caire, opérés en Boeing 787-8 Dreamliner pouvant accueillir 20 passagers en classe Affaires, 21 en Premium et 214 en Economie. Les départs sont programmés mardi, jeudi et samedi à 17h50 pour arriver le lendemain à 10h15, les vols retour quittant l’Egypte mercredi, vendredi et dimanche à 12h00 pour atterrir à 17h00 (durée de vol moyenne 10h30).

Air Canada est sans concurrence sur cette première route égyptienne ; elle bénéficie d’un accord de partage de codes avec sa partenaire de Star AllianceEgyptAir (qui dessert Toronto au départ de sa capitale). Ses clients auront en outre accès à l’arrivée au Caire « à des correspondances pratiques à destination de plusieurs villes d’Égypte (Assouan, Hurghada, Louxor et Charm el-Cheikh), du Bahreïn et de la Jordanie (Amman) ».

Mark Galardo, premier vice-président – Planification du réseau et Gestion du chiffre d’affaires d’Air Canada, rappelle dans un communiqué : « nous rebâtissons stratégiquement notre réseau international en y ajoutant de nouvelles lignes qui favorisent les voyages d’agrément et les visites aux parents et amis. Étant donné le peu d’options sans escale pour se rendre en Égypte à partir de l’Amérique du Nord, nous voyons là une belle occasion de mettre à l’horaire une nouvelle ligne sans escale pour Le Caire au départ de Montréal, où une importante communauté égyptienne a pris racine. Nous avons également créé à notre plaque tournante de Montréal des correspondances en amont et en aval pour desservir tout le Canada et les États-Unis. Cette nouvelle ligne témoigne de notre engagement à reconstruire notre réseau international et notre plaque tournante de Montréal, qui ont subi les lourds contrecoups de la pandémie de Covid-19 ».

La compagnie nationale va d’autre part remplacer l’été prochain sa filiale loisirs Rouge entre Toronto-Pearson et l’aéroport de Zagreb-Franjo Tudjman. A partir du 2 juin 2022, un A330-300 d’Air Canada (32+24+241) décollera lundi, jeudi et samedi à 16h55 pour arriver le lendemain à 7h30, et repartira de Croatie mardi, vendredi et dimanche à 10h15 pour atterrir à 13h35). Sur la route inaugurée par sa filiale loisirs en juin 2018, à bord d’un 767-300ER bi-classe, elle sera en concurrence avec Air Transat (qui devrait la relancer fin mai 2022 selon EX-YU Aviation) ; les liaisons aériennes entre les deux pays restent suspendues pour cause de crise sanitaire. Les passagers d’Air Canada bénéficient à l’arrivée à Zagreb du partage de codes avec Croatia Airlines, autre partenaire d’alliance.

©Air Canada

Air France : Guadeloupe – Miami, Djerba et cartes de réduction

juin 21, 2021 - 6:30am

La compagnie aérienne Air France relancera mi-juillet ses vols entre Pointe-à-Pitre et Miami, sous conditions de mesures sanitaires liées à la pandémie de Covid-19. Elle a d’autre part relancé des vols vers Djerba en Tunisie, et annoncé une réforme de ses cartes de réduction avec un prix unique de 49 euros pour ses cartes Jeunes, Senior et Week-end, dont l’utilisation est étendue à toute l’Europe et l’Afrique du nord, plus la Russie ou l’Arménie entre autres.

A partir du 13 juillet 2021, la compagnie nationale française propose deux vols par semaine entre sa base de Pointe à Pitre-Guadeloupe Pôle Caraïbes et l’aéroport de Miami, opérés en Airbus A320 pouvant accueillir 14 passagers en classe Affaires et 144 en Economie. Les départs sont programmés mardi et vendredis à 9h00 pour arriver à 12h30, les vols retour quittant la Floride à 14h15 pour se poser à 17h45.

Ces deux rotations sont affichées sans escale, Air France indiquant pour le 16 juillet un vol supplémentaire vers Miami via Port-au-Prince via Haïti. Elle est en concurrence sur cet axe avec American Airlines, qui aurait annoncé son retour pour le mois d’aout. La compagnie de l’alliance SkyTeam dessert également Miami au départ de Fort-de-France en Martinique et bien sûr de Paris-CDG.

Rappelons que les voyageurs au départ des Antilles ne sont pas soumis à motifs impérieux pour se rendre aux Etats-Unis s’ils n’ont pas séjourné dans l’espace Schengen dans les 14 jours avant le départ, mais doivent présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 72 heures. Les touristes américains entièrement vaccinés peuvent se rendre aux Antilles sans quarantaine.

En métropole, Air France a relancé samedi ses vols entre Paris-CDG et l’aéroport de Djerba-Zarzis, après neuf mois d’absence dans la ville tunisienne. Des A320 sont désormais déployés le samedi et le dimanche sur cet axe, qui sera opéré tous les jours du 3 juillet au 31 aout selon la presse locale. Djerba est déjà desservie au départ d’Orly par sa filiale low cost Transavia France et par Tunisair, Nouvelair reliant de son côté la ville  à Roissy. Air France est déjà de retour à Tunis, et ASL Airlines France a annoncé son retour en Tunisie pour le 30 juin (entre Roissy et Djerba justement).

Côté cartes de réduction, comme l’a révélé Le Figaro vendredi, Air France a décidé d’en simplifier l’utilisation : les cartes Jeunes, Senior et Week-end sont désormais toutes proposées à un prix unique de 49 euros, et donnent droit à un bagage en soute de 23 kilos gratuit. Les billets d’avion achetés avec chacune de ces cartes seront « remboursables moyennant une pénalité de 20 € et modifiable avec une pénalité de 10 € », précise le quotidien. Et elles permettent d’accumuler des miles XP pour les abonnés du programme de fidélité Flying Blue (« 5 en Europe et 2 en France métropolitaine »).

Le périmètre géographique de ces trois cartes est en outre étendu, précise Le Figaro : il s’applique désormais aux vols depuis la France (« et certains aéroports limitrophes comme Genève ») vers tous les pays de l’Union européenne, l’Arménie, la Géorgie, la Russie, la Turquie et l’Afrique du Nord. Interrogé par le quotidien, le directeur commercial France Laurent Perrier explique que les réductions peuvent « aller jusqu’à 30% » explique Laurent Perrier.

Les conditions de modification ou annulation de ces cartes ne s’appliqueront bien sûr qu’à la fin des mesures commerciales liées à la pandémie de Covid-19, a priori le 1er janvier prochain ; d’ici là, le passager peut modifier sans frais sa réservation, ou obtenir un avoir remboursable s’il ne peut/veut plus voyager. En cas d’annulation du vol par Air France, il peut reporter son voyage, bénéficier d’un avoir remboursable ou demander un remboursement du billet.

©Air France

Corsair relie Lyon et Marseille à La Réunion

juin 21, 2021 - 6:00am

La compagnie aérienne Corsair International inaugure ce lundi une nouvelle liaison en A330neo vers La Réunion au départ de Lyon et Marseille, avec possibilité de prolongation jusqu’à Mayotte.

A partir de ce 21 juin 2021, la compagnie française propose deux vols par semaine entre la province et l’aéroport de Saint Denis-Roland Garros, opérés en Airbus A330-900 pouvant accueillir 352 passagers avec 20 sièges en classe Affaires, 21 en Premium et 311 en Economie (dont 33 sièges en Eco+). Les départs sont programmés lundi et mercredi de Lyon-Saint-Exupéry à 20h00 puis de Marseille-Provence à 22h05 pour arriver le lendemain à 11h05. Les vols retour quitteront La Réunion mardi et dimanche à 20h15 pour arriver le lendemain à 5h20 à Marseille puis à 7h20 à Lyon, sans changement d’avion dans les deux sens.

Corsair est sans concurrence sur cette route, qui s’ajoute à sa desserte de Saint-Denis au départ de Paris-Orly. A partir d’octobre, les deux rotations devraient être opérées jeudi et samedi depuis la métropole, et mercredi et vendredi depuis l’île de l’Océan Indien.

A l’arrivée à La Réunion, les clients pourront également profiter d’une « connexion très rapide vers Dzaoudzi-Pamandzi (en 1h35 dans les sens aller vers Mayotte, et 1h dans le sens retour vers la Métropole/province), via un simple transit en salle d’embarquement à La Réunion (pas de nouvelle inspection filtrage, pas de formalités d’immigration, continuation des bagages) ». 

« Ces nouvelles dessertes pourront être opérées sur une base annuelle en raison de la complémentarité des marchés et des typologies de clientèle selon les périodes de l’année : affinitaire, affaire et touristique, ainsi que de l’étalement des périodes de voyage en saison touristique, grâce à des calendriers complémentaires pour Lyon, Marseille, La Réunion et Mayotte (vacances scolaires australes, Lyon en Zone scolaire A, Marseille en Zone B) », expliquait la compagnie aérienne lors de l’annonce de cette ligne en décembre dernier.

Corsair International a pris possession le mois dernier du deuxième des cinq Airbus A330neo attendus d’ici 2022, un troisième devant le rejoindre d’ici l’été.

©Corsair

©Corsair

©Corsair

Pages